Chiropracteur-77 Tel: 01 64 30 63 35
Chiropracteur-77  Tel: 01 64 30 63 35 

POUR EN SAVOIR DAVANTAGE A PROPOS DE LA HERNIE DISCALE

Si vous consultez cette page c’est peut-être parce que vous souffrez d’une hernie discale et que vous vous posez un certain nombre de questions à propos de son origine de son évolution et des solutions qui existent pour vous soulager.
Tout d’abord quelques questionnements fréquents :
        Ma douleur va-t-elle disparaître toute seule avec le temps ?
Non elle peut diminuer en se reposant, en perdant du poids, en ne portant plus de charges, en évitant certaines activités à risques et aussi en minimisant le temps de station assise au travail et en voiture. Mais toutes ces précautions ne vont pas soigner le disque abîmé et dès la reprise d’une activité normale la douleur va revenir avec le risque que la lésion se soit aggravé du fait des contraintes supplémentaires subies par le disque. Se traduisant par exemple par l’apparition d’une sciatique et d’une cruralgie.
                                           Dois- je me faire opérer ?
Dans la grande majorité des cas une intervention n’est pas nécessaire. Par contre si le problème s’aggrave car aucune solution efficace n’a été trouvée et que le disque continue à se détériorer, alors une chirurgie peut s’avérer nécessaire voir dans certains cas urgente comme en cas de paralysie d’un pied ou d’une jambe par exemple. En revanche étant donné les risques inhérents à la chirurgie et les risques de récidive par fibrose la chirurgie n’est pas la solution de première intention choisie par nombre de médecins tout du moins tant que le disque n’a pas totalement dégénéré.
 
               Le sport et la musculation peuvent t’ils me soigner ?
 
Certains sports bien encadrés peuvent aider non pas à guérir le problème mais à limiter la fréquence des récidives en tonifiant certaines régions du dos. En revanche il est dangereux lors de la phase douloureuse d’induire des sollicitations mécaniques sur un disque dont les fibres sont déjà abimées. Cela est également valable pour la natation en phase aiguë de douleur.
 
   Pour traiter ma hernie le chiropracteur va-t-il me faire craquer le bas du dos ?
Lorsque la douleur est très forte et que l’inflammation est importante il ne vaut mieux pas faire de manipulations tout du moins à l’étage vertébral du disque impliqué. A d’autres moments la manipulation peut être éventuellement indiquée pour traiter la hernie. Quoi qu’il en soit il existe d’autres solutions pour vous soulager. Pour en savoir davantage je vous invite à consulter le bas de cette page. Mais avant je vous incite pour mieux comprendre à savoir ce qu’est une hernie discale :
Le disque intervertébral expliqué en 3 points
Une sorte de pneu qui attache deux vertèbres entre elles, nous en dénombrons 23 le long de la colonne vertébrale.
  • Une éponge qui se gorge d’eau la nuit et au repos, et qui se vide sous les pressions subies au cours de la journée.
  • Un anneau fibreux (l’annulus fibrosus) élastique composé de ligaments en tranches d’oignons concentriques constituant un maillage serré.
  • Un noyau central en forme de bille de 1 à 1,5 cm composé d’une substance gélatineuse, le principal amortisseur.
           La hernie discale : comment peut-on en arriver là?
 
Le disque intervertébral se compose de deux éléments, le noyau central gélatineux et les anneaux fibreux qui l’entourent et le retiennent.
 
Ces anneaux fibreux permettent au disque de résister à la déformation et préviennent tout déplacement du noyau. En cas de compression constante, il peut survenir des fissures au niveau des anneaux fibreux qui créeront une brèche par laquelle le noyau va s’échapper et faire saillie. Il s'agit de la hernie discale. Celle-ci créera éventuellement une compression ou une irritation des racines nerveuses qui sont à proximité.
 
Ce problème peut faire suite, par exemple à un surmenage, à une torsion brusque du tronc ou encore à un soulèvement de charges trop lourdes. Les femmes enceintes, les personnes de grande taille et les personnes avec un surplus de poids sont plus particulièrement à risque.
 
Grâce aux tests d'imagerie médicale (scanner, IRM), on sait maintenant que deux personnes qui ont une hernie identique n'auront pas nécessairement les mêmes symptômes. Chez certaines personnes, la hernie passe inaperçue, tandis que chez d'autres elle est terriblement douloureuse.
 
 Hernie située dans la région lombaire: elle peut causer des douleurs lombaires (lombalgie, lumbago), accompagnées ou non d'une douleur dans la fesse et dans la jambe le long du nerf sciatique (névralgie sciatique) ou encore à une cruralgie à l'avant de la cuisse. Elle peut également être associée à des engourdissements ou des fourmillements ou bien encore à une perte de force dans la jambe ou le pied.
 
Hernie discale située dans la région du cou : elle peut entraîner une raideur et des douleurs au cou, aux épaules, à la poitrine ou aux bras. Lorsque la racine d'un nerf est comprimée, il peut y avoir une névralgie dans le bras et l'avant-bras s'accompagnant de fourmillements, d'engourdissements ou encore de faiblesse dans la main ou dans le bras. Il s’agit de la Névralgie Cervico-Brachiale, une sorte de "sciatique localisée dans le bras ".
Hernie discale située dans la région thoracique : elle est beaucoup plus rare, ses symptômes sont plus confus, allant de douleurs dans le haut ou le bas du dos, l'abdomen ou les jambes. Parfois, la personne ressent une faiblesse dans les jambes.
 
De manière générale lorsque l’on souffre d’une hernie la douleur a tendance à augmenter dès qu'on sollicite les muscles du dos : lorsqu'on se penche vers l'avant, qu'on éternue, tousse, va à la selle ou lors d'un effort. La douleur s'accentue également en position assise prolongée, en position debout ou couché sur le ventre
Les hernies peuvent avoir plusieurs localisations sur le disque :
  Médianes ou paramédianes : situées postérieurement au disque dans son milieu.
  Postéro-latérales : les plus fréquentes, latérales (environ 75%).
  Foraminales et extraforaminales (3,7 à 10,3 %) : assez rares car ces hernies vont migrer soit dans le trou par lequel sort la racine nerveuse (foramen ou trou de conjugaison).
Celles, exclues, qui sortent des limites du disque, peuvent migrer vers le haut ou vers le bas, voir se détacher. On les dit alors séquestrées.
Les plus fréquentes se situent au niveau des basses lombaires, le plus souvent  localisées sur les deux derniers disques (L4/5 ou L5/S1). 
Celles situées au niveau cervical touchent majoritairement le disque C5/C6.

LE ROLE DU CHIROPRACTEUR

Le chiropracteur déterminera toujours la nature de votre lésion et pourra observer si la prise en charge est de son ressort ou non. Il travaillera de concert avec tous les professionnels de santé et le cas échéant, vous réorientera vers le spécialiste le plus approprié à votre cas.
Selon différentes études en chiropraxie, une grande proportion de patients lombalgiques présentant une hernie discale paramédiane ou postéro-latérale visualisée sur I.R.M. ont noté une amélioration clinique significative dès la deuxième semaine de traitement. Plus de 85% de patients lombalgiques chroniques avec hernie discale lombaire qui présentaient des symptômes depuis plus de trois mois ont déclaré une amélioration clinique à trois mois, six mois et à un an.
                   TRAITEMENT CHIROPRATIQUE DES HERNIES
 
Depuis plus de 50 ans les chiropracteurs utilisent des tables de décompression des disques en flexion. Ces techniques sont exclusivement chiropratiques et nécessitent des tables spécifiques dont seuls les chiropracteurs qui en sont équipés, ont le droit de faire usage. Cette technique est non manipulatoire en effet il n’est pas nécessaire en phase aiguë de faire craquer la zone impliquée.
 
Grâce à cette technique :
 
     - Le disque augmente sur le plan de la hauteur donc le decomprime.
 
     - La flexion combinée traction diminue la saillie du disque (hernie) et réduit la sténose du canal lombaire.
 
     -  La flexion étire le ligament jaune pour réduire la sténose.
 
     -  La flexion ouvre le canal vertébral de 16 %.
 
-  La flexion augmente le transport des métabolites dans le disque.
 
-         La flexion ouvre restaure de l'espace dans les articulations zygoapophysaires et réduit la pression sur le disque.
 
 
La décompression permet d’agrandir l’espace par lequel les nerfs sortent de la colonne vertébrale et donc de soulager les cruralgies et les sciatiques ou encore les névralgies cervico brachiales.
 
Différentes études montrent que la chiropratique est très efficace pour ce type d’affection et permet d’éviter l’opération dans de nombreux cas. En revanche cette dernière peut être nécessaire voir urgente en cas de paralysie de la jambe ou du pied par exemple. Cela équivaut à une hernie qui aura dégénéré au fil du temps du fait de contraintes mécaniques excessives et surtout d'une abscence de traitement curatif efficace.

M. BRENNETOT

Chiropracteur

22, rue de la Madeleine

77400 Thorigny-sur-Marne

(à 50 mètres de la gare de Lagny-sur-Marne)

Fixe : 01 64 30 63 35

Portable : 06 09 25 21 21

 

Diplômé de l'Institut Franco-Européen de Chiropraxie

Ouvert du lundi au samedi de 

9h00 à 20h00

PAGES LES PLUS CONSULTEES :

 

Numèro ADELI: 770003978

Cabinet à proximité de la Francilienne (A 104) situé dans un rayon de 0 à 30 minutes à partir de:

 

Bailly Romainvilliers
Brou sur Chantereine
Bry sur Marne
Bussy saint Georges
Champs sur Marne
Chelles
Chessy
Claye Souilly
Collégien
Combs la ville
Croissy Beaubourg
Emerainville
Esbly
Gagny
Gournay sur Marne
Lagny sur Marne
Lognes
Magny le Hongre
Meaux
Mitry Mory
Montévrain
Montfermeil
Neuilly sur Marne
Noisy le Grand
Ozoir la Ferriere 
Pontault Combault
Roissy en Brie
Saint Thibault des vignes
Serris
Villevaudé
Version imprimableVersion imprimable | Plan du site
Chiropracteur-77.fr

Appel

Plan d'accès